top of page
White Structure

Quel chemin emprunter ?

Durant mon parcours avec Dieu, j’ai rencontré plusieurs types de personnes.

· Il y a ceux qui connaissent L’Éternel, mais qui ne lui accordent pas assez de temps, soit à cause du travail, de la famille ou alors des distractions du monde. Ils se disent qu'ils ont le temps de bien faire par la suite.

· Il y a ceux qui aiment L’Éternel, mais qui ne savent pas comment le servir, ils vont d’église en église ou de pasteurs en pasteurs, prophètes en prophètes, à la recherche des révélations de Dieu pour leur dire comment agir, où aller. Ceux-là connaissent le doute sur leur chemin et cherchent sans cesse la meilleure voix, sans savoir que la plus grande voix a déjà été donné par Jésus Christ

"Toutes choses m'ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler." (Matthieu 11:27)

· Il y a ceux qui aiment L’Éternel et se donne le temps pour le chercher, le servir et faire grandir leur foi.

"Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi." (Jean 15:4)

· Et enfin, il y’a ceux qui savent que Dieu existe, mais ils choisissent de le rejeter, soit parce qu’ils ont eu un coup dur, soit parce qu’ils veulent continuer à vivre dans l’immoralité sans se soucier des commandements et prescriptions de L´Éternel, ou parce qu’ils ne connaissent pas ce chemin depuis tout petit, car on leur a montré un autre chemin. Ces derniers choisissent de ne pas chercher Dieu.



La parabole du semeur dit :

« Une grande foule, ayant afflué de chaque ville, s’était rassemblée autour de lui. Alors Jésus leur raconta cette parabole : Un semeur sortit pour faire ses semailles. Pendant qu’il répandait sa semence, des grains tombèrent au bord du chemin, furent piétinés par les passants, et les oiseaux du ciel les mangèrent. D’autres tombèrent sur de la pierre. A peine eurent-ils germé que les petits plants séchèrent parce que le sol n’était pas assez humide. D’autres grains tombèrent au milieu des ronces ; celles-ci poussèrent en même temps que les bons plants et les étouffèrent. Mais d’autres tombèrent dans la bonne terre ; ils germèrent et donnèrent du fruit : chaque grain en produisit cent autres.

Et Jésus ajouta : Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! (Luc 8:4-21)


La vie de chacun ne tient qu’à un fil, il suffit que le souffle nous soit retiré et nous ne sommes plus. « Car il sait de quoi nous sommes formés, il se souvient que nous sommes poussière » (Psaume 103 : 14). Comment voulons nous vivre sur cette terre, qui verra chacun passer un à un, en sachant que la vie de l'au-delà durera une éternité ? Voulons nous sacrifier quelques années à vivre dans le mal, le péché et l'ignorance et souffrir après la mort pour l'éternité ? Voulons nous rester dans l’immoralité, la perdition ? Voulons nous rester dans le déni que Dieu, la vie après la mort n’existent pas ?


Pendant que nous perdons notre temps avec le monde et à suivre les courants immoraux de ce monde, notre vie s’effrite et le temps qui passe, on ne le rattrapera plus jamais. Réveillez vous et suivez L’Éternel, son Fils, par l'esprit qu'Il a mis en nous ; car Jésus Christ est le chemin de le vie et de la vérité. Aucun pasteur, aucun prophète, aucun prêtre, ne peuvent vous sauver, seul le Seigneur Jésus Christ nous a sauvé et continuera de nous sauver, car Il l’a dit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » (Matthieu 28 : 19-20).


Dieu nous aime et cogne à notre porte depuis longtemps, ouvrons Lui et marchons dans l'amour de Dieu et une confiance en L'Éternel le créateur de toutes choses.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Le pardon

On parle très souvent du pardon sans comprendre la signification profonde du pardon. On se limite à dire qu’on excuse l’erreur de son prochain, mais qu’on n'oubliera pas ; après ces propos, on se sent

Comment commencer cette nouvelle année?

Une nouvelle année commence, les espoirs remplissent nos cœurs, les résolutions remplissent nos pensées. Mais une chose reste immuable : « L'Éternel, du haut des cieux, regarde les fils de l'homme, po

Comments


bottom of page